Étanchéité

latoiturevegetalisee.com

08/06/09 Par admin

Comme pour toute toiture, elle est essentielle. L'importance de la couche d'étanchéité ne doit jamais être sous-estimée ; une terrasse végétalisée bien faite fuit beaucoup moins que si elle ne l'était pas, mais les coûts de réparation d'une fuite sont souvent au moins doublés comparés aux toitures-terrasses classiques.

- etanchéité - etancheité toiture végétalisée - etanchéité composants - elements - elements - -

L’étanchéité doit être traitée pour résister aux racines (même si l’on choisi des essences avec peu de risques). Pour les membranes en bitume élastomère, ce traitement consiste soit en l’ajout d’un adjuvant soit en une imprégnation de sels de cuivre. Une vingtaine de procédés ont été validés par des essais en France et en Allemagne.

Il est indispensable que les orifices d’évacuation soient protégés. Il faut prévoir une zone non végétalisée autour d’eux, ceci afin de réduire la probabilité d’une obstruction. De la même manière, la périphérie des toitures ne doit pas être végétalisée, ce qui offre trois avantages :

* l’accès aisé aux relevés d’étanchéité, qui sont les parties les plus sensibles des toitures ;
* une évacuation plus faciles des eaux de pluies vers les conduites d’évacuation ;
* une simplification du calcul de la hauteur des acrotères.

Le complexe isolant doit être résistant à la compression et aux racines. Les membranes bitumineuses APP sont adaptées, mais dans leurs versions "anti-racine" uniquement. Elles offrent une épaisseur plus importante que leurs sœurs synthétiques et présentent moins de problème de recyclage selon leurs promoteurs.

L'application en deux couches d'une membrane anti-racine est recommandée. Malheureusement, il pollue l'eau pluviale, et donc l'aquasystème. Les meilleures étanchéités sont le polyoléfine / TPO / FPO (cartouche éthylène propylène + polypropylène) , le caoutchouc synthétique (EPDM) et le PVC, la plupart des bitumes (mais pas tous) contiennent un herbicide pour empêcher la pénétration des racines et ne sont donc pas recommandés.

Les choix des espèces, le type de drainage (barrière composée d’une couche d’air) et l’entretien régulier rendent inutile le traitement herbicide inclus dans le bitume. Cependant, la réglementation exige l’ajout d’une couche anti-racine car les fabricants d’étanchéité utilisent du bitume qui est une base "attirant" les racines. Les essais faits en Allemagne par le FLL sont les meilleurs indicateurs de performance des systèmes disponibles en Europe.

Remarque : Selon l'épaisseur et le type de substrat et le climat local, certaines plantes doivent être proscrites. Ceux qui veulent favoriser la biodiversité chercheront à y favoriser les espèces plus locales, mais adaptées à ces « milieux extrêmes » très secs et chauds au plus fort de l'été et exposés aux chocs thermiques de forte amplitude.

Les rouleaux « pré-végétalisés » peuvent être réenroulés pour contrôle ou réparation de l'étanchéité. Certaines terrasses sont couvertes de plantes en godets qu'on peut enlever ou déplacer.
27019 202 261
Étanchéité
Structure portante «
La structure portante doit pouvoir supporter le poids du toit végétal et éventuellement des chèvres.
» La couche de drainage et de filtration
Selon l'inclinaison de toit, la résistance de la structure portante et l'épaisseur et la nature du substrat, une couche drainante peut être mise en oeuvre.
Publier un commentaire
Nom
Email
Code: usvs7782
www.latoiturevegetalisee.com 2009-2014